Newsletter du CRIF du 24 avril 2015
A LA UNE
Le CRIF en action
Partager Envoyer à un ami

Rencontre du CRIF avec 24 Ambassadeurs en France et représentants d'Ambassades

Le Président du CRIF avait invité les représentants des Ambassades des pays européens à déjeuner. Ce fut l'occasion d'un vaste tour d'horizon.

Roger Cukierman a reçu au cours d'un déjeuner les Ambassadeurs d'Allemagne, de Chypre, de  Croatie, du Danemark, d'Espagne, de Grèce, de Hongrie, de Lettonie, de Malte, de Pologne, et de Roumanie, ainsi que les représentants des Ambassadeurs d'Autriche, d'Estonie, de Finlande, de Grande-Bretagne, d'Irlande, d'Italie, de Lituanie, du Luxembourg, des Pays-Bas, de la République tchèque, de Slovénie, et de Suède.
Après avoir introduit la rencontre par une présentation du CRIF et de ses thèmes de travail : l'antisémitisme, la mémoire, les relations avec Israël, questions d’autant plus actuelles depuis les attentats à Paris, le Président du CRIF a invité les Ambassadeurs et représentants des Ambassades à s'exprimer sur ces sujets. Les Ambassadeurs ont commenté la situation de l'antisémitisme et du combat contre le jihadisme dans leurs pays respectifs et en Europe. Ils ont insisté sur la nécessité de les traiter par la fermeté, mais aussi par l’éducation, l’enseignement de la Shoah et à la tolérance, ainsi que par une réflexion sociétale sur les causes de ce fléau.
Roger Cukierman a insisté sur l’absence d’unité européenne illustrée à plusieurs niveaux (politique étrangère, Internet…), notamment au cours des votes récents aux Nations Unies et à l'UNESCO.
Au cours de la discussion, des principes forts ont été rappelés : "Il faut raffermir nos idées et soutenir nos sociétés", "Il faut combattre la passivité,...

TOUTE L'ACTUALITE
Le CRIF en action
Partager Envoyer à un ami

Le CRIF solidaire du peuple népalais

Le Président du CRIF a adressé un courrier à l’Ambassadrice du Népal, Mme Ambika Devi Luintel.

Paris, le 27 avril 2015
Madame l’Ambassadrice,
Les atroces nouvelles arrivées ces derniers jours du Népal annonceront sans doute dans les heures qui viennent un bilan plus lourd encore et nous endeuillent aussi à l’instar du peuple népalais.
Je puis vous assurer de mon soutien personnel et de l’entière solidarité de la communauté juive de France dans le long travail de reconstruction qui suivra après le drame.
Je vous prie de recevoir, Madame l’Ambassadrice, l’expression de mes salutations respectueuses.

Roger Cukierman
Président
 

 
Le CRIF en action
Partager Envoyer à un ami

Le CRIF aux cérémonies pour le centenaire du génocide arménien, à Paris

«Le génocide arménien doit nous interpeller, parce qu'il est une béance sans nom. Nous ne devons pas tolérer qu’on entache la mémoire des Arméniens»

Dans la soirée du vendredi 24 avril 2015 à Paris, le Premier ministre Manuel Valls accompagné du Secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Harlem Désir, et du Secrétaire d'État chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, ont déposé une gerbe de fleurs au pied de la statue du Père Komitas, monument en hommage au prêtre orthodoxe et chantre arménien Komitas, ainsi qu’aux Arméniens victimes du génocide de 1915.
Devant quelque 10.000 personnes, Manuel Valls a rappelé qu’« une nouvelle fois, des Arméniens sont persécutés parce qu’ils sont arméniens. Fermer les yeux serait coupable », a-t-il souligné, en dénonçant plus largement « l'entreprise d’extermination conduite par Daesh ». « Les Chrétiens d'Orient (...) sont en train d'être éradiqués », a-t-il lancé. A 21h30, la Tour Eiffel a été éteinte pour toute la nuit, un geste historique inédit en faveur des victimes du génocide arménien
Après s’être rendue à Erevan,...

 
Le CRIF en action
Partager Envoyer à un ami

Amis du CRIF : Conférence-débat avec Jean-Christophe Cambadélis, Premier Secrétaire du PS

Une rencontre exceptionnelle animée par Nicolas Beytout.

Roger Cukierman, Président du CRIF, vous invite à une rencontre exceptionnelle avec Jean-Christophe Cambadélis, Premier Secrétaire du Parti Socialiste, animée par Nicolas Beytout, Journaliste et Fondateur de « l'Opinion », 
mercredi 6 mai 2015 de 19h30 à 21h30
A l’Hôtel Intercontinental Paris Le Grand
2 rue Scribe, 75009 Paris
Cet évènement est proposé en exclusivité et gratuitement aux adhérents de l’association des Amis du CRIF. Il est soumis à une participation aux frais de 20€ par personne pour les non adhérents.
Eventbrite - Rencontre avec Luc Ferry

Des questions sur l'événement Conférence-débat avec Jean-Christophe Cambadélis, Premier Secrétaire du PS ? Contactez Amis du CRIF

 

 
Actualités
Partager Envoyer à un ami

Pascal Bruckner : les nouveaux programmes d'histoire ou l'effacement de la France

L'essayiste et romancier revient sur la réforme du collège et les nouveaux programmes d'histoire.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio, publié dans le Figaro le 25 avril 2015
La réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem n'en finit pas de susciter la polémique. Les cours de latin, de grec et les classes bi-langues vont être supprimés tandis que l'instauration de cours d'improvisation inspirés de Jamel Debbouze est évoquée. Que cela vous inspire-t-il?
Pascal Bruckner:
... L'école devient le véhicule de l'ignorance et non du savoir. L'idéal de l'excellence, porté par Jules Ferry, a été progressivement délaissé par les idéologues au profit d'un égalitarisme qui confond égalité et médiocrité générale. Désormais, c'est le cancre qui devient le plus grand dénominateur commun dans la classe. Initialement, l'école de la République avait pourtant l'ambition inverse de porter une classe d'âge vers le niveau le plus élevé. Dans la novlangue actuelle, apprendre à nager aux élèves devient, «se déplacer de façon autonome dans un milieu...

 
Actualités
Partager Envoyer à un ami

Programmes d'histoire: la Ministre de l’Education nationale répond

Najat Vallaud-Belkacem a répondu vendredi 24 avril 2015 à la polémique sur les programmes d'histoire au collège.

Publié dans le Figaro le 24 avril 2015
Rappelant que « les projets de programmes n'engagent à ce stade que le Conseil supérieur des programmes» (…), la Ministre de l’Education nationale a déclaré qu'elle « souhaite dès à présent lever toute ambiguïté sur la place et les modalités de l'enseignement laïque des faits religieux ».
Najat Vallaud-Belkacem  a expliqué que l'enseignement laïc des faits religieux sera renforcé dans les nouveaux programmes d'histoire. « Ainsi, (…) pour l'année de 6e, le thème obligatoire consacré à « L'Empire romain dans le monde antique » prévoit l'étude des débuts du Christianisme. Dans le projet de programmes du cycle 4 (5e-4e-3 e), l'histoire du fait religieux complète et approfondit ce qui a été fait en classe de 6 e, avec notamment le thème obligatoire en 5e intitulé « Société, Eglise et pouvoir politique dans l'Occident Chrétien : XIe-XVe siècles », a-t-elle précisé... Lire l’intégralité.
Source :

 
REVUE DE PRESSE
France
Partager Envoyer à un ami

Enquête ouverte à Saint-Ouen après une agression antisémite

Une plainte a été ouverte samedi en Seine-Saint-Denis après l'agression d'un homme qui sortait d'une synagogue.

Publié dans Libération le 27 avril 2015
Une enquête a été ouverte dimanche 26 avril 2015 en Seine-Saint-Denis après le dépôt de plainte d’un homme de 53 ans, agressé samedi à Saint-Ouen...

 
France
Partager Envoyer à un ami

Thibault de Montbrial : «la France est en guerre pour plusieurs années»

Le Spécialiste des questions de terrorisme examine la forme nouvelle de guerre qui se développe sur notre territoire.

Par Anne-Laure Debaecker, interview publié dans le Figaro le 23 avril 2015
Thibault de Montbrial est Avocat au barreau de Paris et Spécialiste des questions de terrorisme et Président du Centre...

 
France
Partager Envoyer à un ami

Lutte contre le terrorisme: halte à l'hypocrisie compassionnelle !

Il est plus que temps d'arrêter de multiplier les précautions avant d'interpeller un suspect.

Par André Bercoff, Journaliste et Ecrivain, publié dans le Figaro le 23 avril 2015
Ainsi donc, la guerre est déclarée. Y compris, aujourd'hui, pour ceux qui ne voulaient rien voir, ni entendre....

 
France
Partager Envoyer à un ami

«Dieu est dans l’école, même si ce n’est pas mon dieu»

A Marseille, des familles musulmanes scolarisent leurs enfants dans des établissements privés catholiques, à la recherche d’un climat serein.

Par Coralie Bonnefoy, publié dans Libération le 27 avril 2015
Elle sort, dépasse le large portail vert percé de deux grandes croix chrétiennes, et s’arrête quelques secondes. Le temps de...

 
Monde
Partager Envoyer à un ami

L'UNESCO souhaite inclure la protection du patrimoine dans les missions de paix de l'ONU

« Selon le statut de Rome, la destruction délibérée du patrimoine culturel représente un crime de guerre »

Publié dans le Monde le 27 avril 2015
La Directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova a demandé lundi 27 avril 2015 au Conseil de sécurité de l'ONU « d'inclure la protection du patrimoine...

 
Monde
Partager Envoyer à un ami

L’histoire devant soi

L’Institut lithuanien YIVO s’est donné pour but d’étudier et d’archiver tout ce qui pouvait concerner la vie des populations ashkénazes.

Par Bruno Meyerfeld, publié dans le Monde le 27 avril 2015
Le petit bureau est caché, loin, au fond des Archives centrales d’Etat de Lituanie. Pour y accéder, il faut traverser un long...

 
EN BREF
Actualités
Partager Envoyer à un ami

Décès de Wladyslaw Bartoszewski, ex-chef de la diplomatie polonaise et survivant d’Auschwitz

Professeur d’histoire, Bartoszewski était toujours actif dans la vie publique en Pologne, malgré son grand âge.

Publié dans le Times of Israel le 26 avril 2015
L’ancien Chef de la Diplomatie polonaise et survivant du camp de la mort nazi d’Auschwitz, Wladyslaw Bartoszewski, est mort vendredi 24 avril à Varsovie à l’âge de 93 ans, a annoncé son ami et biographe Michal Komar. Il a été jusqu’à récemment Secrétaire d’Etat chargé du dialogue international auprès du Premier ministre. La Porte-parole du gouvernement Malgorzata Kidawa-Blonska avait annoncé plus tôt dans la journée son hospitalisation d’urgence.
Ancien prisonnier d’Auschwitz, il fut membre de la résistance polonaise non communiste contre les nazis, et il a milité pendant la guerre dans une organisation polonaise d’aide aux Juifs, Zegota. Il a écrit plusieurs ouvrages historiques sur les relations entre les Polonais, les Juifs et les Allemands, et a été un promoteur des dialogues germano-polonais et polono-Juif… Lire l’intégralité.
Source : http://fr.timesofisrael.com/deces-de-wladyslaw-bartoszewski-ex-chef-de-la-diplomatie-polonaise-et-survivant-dauschwitz/
 

 
A lire, à voir, à écouter
Partager Envoyer à un ami

Charles Goldstein milite avec son pinceau pour témoigner de la Shoah

Peintre depuis qu’il a douze ans, il consacre ses toiles d’art abstrait à la mémoire depuis 1995.

Par Sophie Bordier, publié dans le Parisien le 24 avril 2015
A l’occasion du 70ème anniversaire de la libération des camps de la mort, ce Melunais âgé de 78 ans, par ailleurs Président du conseil de la communauté juive de Seine-et-Marne (CCJ77) et délégué du CRIF, réaffirme la nécessité de témoigner. A Melun, son exposition (*) consacrée à la Shoah s’intitule d’ailleurs «Bien au-delà des mots».

Que représentent ces cent toiles pour vous ?
Chacune est un peu une pierre tombale des membres de ma famille juive de Pologne. Sur cent personnes, 84 ont disparu et sont devenues cendres et poussières on ne sait où. Cela me hante de manière incroyable. On pense qu’ils ont été massacrés sur place, et certains emmenés à Tréblinka et Auschwitz.
Peindre pour la mémoire ?
Et pour lutter contre le déni d’existence. Mon cousin s’est rendu récemment dans ce village polonais de Wisznice où 60% de la population était juive. Il n’y a là-bas ni cendres, ni cimetière Juif, ni papiers d’Etat civil prouvant leur existence et les anciens ont nié la réalité de cette communauté. En larmes, mon cousin m’a dit au téléphone: Ils les ont tués une...

 
A lire, à voir, à écouter
Partager Envoyer à un ami

« Le Labyrinthe du silence » : le Procureur allemand qui brisa la loi du silence sur les camps de la mort

Ce film rend hommage au Procureur Fritz Bauer.

Par Franck Nouchi, publié dans le Monde le 28 avril 2015
Soixante-dix ans après la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, il est difficile, surtout pour les plus jeunes, d’imaginer à quel point fut longue et difficile la mise au jour de ce qui s’était réellement passé dans les camps de la mort nazis. S’il est courant, aujourd’hui, d’entendre les plus hautes autorités allemandes, Angela Merkel en tête, évoquer «la responsabilité éternelle» de l’Allemagne dans la Shoah, il n’en a pas toujours été ainsi.
Juste après la guerre, une majorité d’Allemands n’avait aucune envie de remuer les fantômes du passé. Dès 1949, le chancelier Konrad Adenauer plaidait en faveur d’une réintégration massive, en particulier dans la fonction publique, des Allemands ayant fait l’objet de procédures d’épuration. Il fallait alors tenter d’oublier. Ne pas savoir.
Tout changea à partir de 1958, lorsque fut créée une agence fédérale chargée d’enquêter sur les crimes nazis. Un homme important, auquel rend hommage « Le Labyrinthe du silence », le film de Giulio Ricciarelli, apparut alors sur le devant de la scène publique...

 
Agenda
Partager Envoyer à un ami

Institut Universitaire Elie Wiesel : « Juifs et Musulmans au Proche-Orient à travers l’histoire »


Par Michel Abitbol, Historien, professeur émérite de l'Université Hébraïque de Jérusalem,
La fin de la présence juive dans le monde arabo-musulman est l’un des phénomènes majeurs de la seconde moitié du XX° siècle. Précipitée par la décolonisation et les guerres israélo-arabes, elle est l’aboutissement d’un long processus qui a commencé avec l’entrée des pays du Maghreb et du Levant dans la modernité et les débuts de l’expansionnisme européen au sud de la Méditerranée. Deux facteurs simultanés dont l’action conjuguée a modifié considérablement la condition légale, sociale et politique  des Juifs en terre d’Islam, façonnée par plusieurs siècles de coexistence tantôt harmonieuse tantôt conflictuelle… Lire l’intégralité.
Trois séances les 4, 11 et18 mai 2015 de 17h30 à 19h00
Institut Universitaire des Etudes Juives Elie Wiesel
Etablissement d'enseignement supérieur libre
119 rue La Fayette, Paris, 75010, France
Tél. : 01.53.20.52.61
www.instituteliewiesel.com

 

 
Agenda
Partager Envoyer à un ami

Sauver des enfants en riant, c'est possible !


Le lundi 18 mai 2015 à 20h30 grâce à Michel Boujenah et au Théâtre Edouard VII qui s'engagent aux côtés d'Un Coeur pour la Paix.
Notre objectif est de financer 4 opérations lors de cette soirée exceptionnelle.
Si vous ne pouvez venir et que vous souhaitez nous soutenir, il est possible de faire un don par le site http://uncoeurpourlapaix.org
Les places sont en vente au Théâtre Edouard VII et sur les réseaux fnac.com, ticketac.com et billetreduc.com au prix de 50 euros.
Les places Carre d'Or au prix de 150 euros (avec cocktail de fin de spectacle) ouvrent droit à Cerfa de 150 euros soit un cout réel de 51 euros. Pour la réservation des places Carre d'Or, merci d'adresser votre règlement par chèque à Un Coeur pour la Paix, 2 bis, rue Leroux 75116 Paris.