La Mosquée de Saint-Etienne, vitrine d'un «Islam de France» exemplaire

La Mosquée de Saint-Etienne, vitrine d'un «Islam de France» exemplaire

Inaugurée en 2012, cette Mosquée spectaculaire est le symbole d'un Islam intégré dans la République.
 

Par Ariane Nicolas, publié sur France Télévision le 9 février 2015
La Grande Mosquée Mohammed VI - son nom officiel - est l'une des plus grandes de France, et l'une des plus abouties esthétiquement. Avec ses vitraux colorés, ses fins moucharabiehs et son enveloppe jaune soleil, elle n'a rien à envier à ses cousines marocaines. A l'heure où le gouvernement assure que "l'Islam a toute sa place en France", cette Mosquée fait office de bonne élève de la République. Voire de première de la classe.
Quand il parle des rapports entre l'Islam et la France, Larbi Marchiche déroule un discours très républicano-compatible, aspirant à plus de visibilité et d'encadrement des Musulmans afin de promouvoir un Islam "exemplaire". Après les attentats de janvier à Paris, il était au premier rang de la marche républicaine organisée à Saint-Etienne. Ses propos sur les terroristes sont d'une rare dureté. "Regardez ceux qui posent problème aujourd'hui, à chaque fois ce sont des Musulmans ! Mohamed Merah, les frères Kouachi... Qu'on le veuille ou non, ils sont de chez nous !"
Youssef Afif, un des deux Imams de la Mosquée, Marocain en attente d'une naturalisation, insiste comme lui sur la nécessité politique de mieux former les Imams en France. "L'Islam est très démocrate, car tout le monde peut devenir Imam. Mais cette ouverture peut conduire à des situations dangereuses, car personne n'a de réel droit de regard." Lui-même titulaire d'un certificat obtenu à l'université de Lyon, fervent défenseur de l'ouverture d'aumôneries musulmanes dès le primaire, il enseigne l'arabe et l'instruction islamique à quelques centaines d'écoliers de la ville. Il revendique une responsabilité sociale, à l'heure où "des jeunes perdus cherchent à se venger de la société"… Lire l’intégralité.